Réinventer Paris

Écho

MOA

Bouygues immobilier

SDP

2 950 m²

Phase

Concours
Non retenu

Date

2015

Situation

Paris 17 (75)

Coût

NC

Mission

Complète

Le site de «Bessières» propose deux lieux distincts situés sur une même parcelle aujourd’hui propriété de Paris Habitat : l’un donnant sur le boulevard Bessières, l’autre plus imbriqué en coeur d’îlot situé rue du Docteur Brousse.

Équipe agence et partenaires MOE

Franck Boutté Consultants
Bet Buchet / Topager / Fing
Anawa

La grande largeur du boulevard offre une respiration qui permet de travailler la grande échelle architecturale, en confrontation avec le tissus dense des quartiers plus anciens. Sa continuité radio concentrique lui donne une identité singulière. L’ancienne voie ferrée crée un jardin public le long du terrain. Le projet s’implante dans un contexte urbain en pleine mutation, une forte mixité programmatique et architecturale. S’intégrer dans un cadre existant si singulier nécessite une attention qui dépasse la réalisation d’un immeuble unique et indépendant. La démarche consiste à considérer l’intervention comme étendue à l’ensemble de l’îlot une attention particulière est portée aux programmes. L’objectif est de créer du lien social avec un programme de restaurants d’espaces partagés, ou de jardins. Les toits terrasses aménagés en jardins d’eau permettent l’apport en eau potable, et tempèrent la chaleur créant un micro climat à l’échelle de la parcelle. Ils seront également un élément de paysage inédit.

Inventer des logements «durables» cela veut dire : donner la possibilité aux occupants différentes manières d’habitants sur le long terme. Le projet apporte une réponse sculpturale et manifeste à la ville, son écrin végétal génère du lien social et une maitrise thermique.

Le parti pris environnemental est expliqué dans la note de Franck Boutté Consultants dont voici un extrait : «Plutôt que de réaliser deux opérations Plan climat ou BEPOS (Cep < 50 kWh/m².an) au cœur d’un îlot constitué de différentes typologies toutes plus ou moins situées autour de (Cep > 200 kWh/m².an), nous proposons une opération qui améliore globalement les performances de l’ilot tout en proposant des performances propres très performantes.

Il s’agit de mettre en place une relation où chacun s’y retrouve et où tout le monde y gagne globalement. Par exemple les toitures des immeubles du projet sont partiellement ombragées par les bâtiments existants ; il vaut mieux les positionner sur les toits des immeubles existants, l’énergie produite est supérieure, le gain augmenté est partagé dans le réseau local»