Extension

MAO

Privé

SDP

400 m²

Phase

Livré

Date

2021

Situation

Ile de France

Coût

NC

Mission

Complète

Photographe

Nicolas Fussler

Le projet consiste à supprimer l’aile ajoutée dans les années 1980 pour retrouver le volume originel de la maison années 20, puis à lui adjoindre une construction contemporaine constituée d’un RDC partiellement à R+1.

La géométrie de l’extension est « opportuniste », elle s’enroule autour du bâti principal pour  dialoguer avec lui : les perspectives  sont travaillées entre l’ancien et le moderne pour mettre en scène les cadrages les plus pertinents de l’un vers l’autre.

Les volumes ajoutés s’implantent de manière à laisser « des respirations entre la demeure des années 20 et sa prolongation contemporaine ». La greffe se fait en douceur, libérant tous les angles du plan carré fondateur pour mieux le « révéler ».

Le nouvel édifice en plus de qualifier l’architecture existante vient aussi instaurer un rapport singulier avec les différents espaces extérieurs considérés comme des pièces du projet à part entière.

La partie nord de l’extension structure le jardin côté avenue en créant d’un côté une séquence d’entrée qui relie l’accès piéton à la porte principale et de l’autre une terrasse « est » en liaison directe avec la cuisine.

 

Le bon sens bioclimatique oblige à mettre en cohérence l’orientation solaire et l’usage.

La maison initiale proposait une façade sud dont la vue était orientée vers le parking à ciel ouvert. Le projet propose ( grâce au repositionnement de l’accès véhicule) de renouer avec un rapport direct au sol et au paysage.

Pour établir une continuité visuelle et physique entre le « dedans » et le « dehors » l’extension est généreusement vitrée. La maison et ses espaces végétalisés font corps.

 

La position des percements et des plantations a été réfléchie pour  ménager une intimité aussi bien depuis l’intérieur de la parcelle que depuis l’espace public.

  • matérialité

Les matériaux choisis pour la partie neuve sont résolument contemporains :  

  • La structure est en maçonnerie ( mixte béton armé et parpaings)
  • Les façades sont isolées par l’extérieur revêtues d’un bardage bois à claire-voie ton carbone
  • Le sous-sol dédié au stationnement et aux locaux techniques est quant à lui en plaquette noir, faisant office de socle.
  • Les toitures terrasses sont végétalisées.
  • une grande cuve de récupération des eaux de pluie est implantée pour l’arrosage des végétaux.

 La maison historique est ravalée avec un enduit à la chaux.

Les soubassements en meulière ont été nettoyés et rejointoyés. 

Pour assurer un trait d’union entre bâti ancien et contemporain   :

  • les menuiseries sont toutes en aluminium noir (RAL 2100 sablé) avec des profilés fins
  • les gardes corps sont en verre stadip